Une « campagne électorale sans candidat.e », centrée sur la proposition de Sécurité Sociale et Écologique Universelle avec monnaie complémentaire nationale dédiée

> > > > > Suivre via les articles en bas de page

Notre premier objectif est de solliciter un maximum de personnalités, de collectifs et d’organisations, les invitant à se joindre à nous pour enrichir et mettre en valeur les projets de Sécurité Sociale et Écologique étendue et de création monétaire en gestion démocratique, à inscrire dans le projet plus large de VIème République dédiée à l’impératif de soin aux humains et à la Terre.

Nous travaillons actuellement à la rédaction d’un ouvrage à publier à l’automne 2021 avec le souhait qu’il devienne un outil de référence en vue de la concrétisation du système de Sécurité sociale et Écologique universelle, potentiellement dans la suite des élections de 2022.
Nous souhaitons présenter nos propositions, aujourd’hui détaillées dans le livret téléchargeable ici, sous une forme argumentée par plusieurs articles de personnes expertes des sujets en question. Cet ouvrage en travail serait organisé en plusieurs chapitres correspondant aux thèmes ci-dessous :

  1. Introduction centrée sur l’urgence climatique, s’appuyant par les conclusions du dernier rapport du GIEC, avec mise en lien entre urgence climatique et impératifs sociaux, démocratiques et solidaire.
  2. Présentation du projet de « Sécurité Sociale et Écologique Universelle »
    • Référence à la Sécurité sociale de 1946, cotisations sociales, conventionnement…
    • Présentation du projet de Sécurité Sociale de l’Alimentation
    • Perspective d’extension à l’ensemble des besoins essentiels incluant la restauration des écosystèmes
  3. Repenser les cotisations sociales, leur niveau et leur mode ou « assiette » de calcul, pouvant concerner l’ensemble de la valeur ajoutée des entreprises exerçant sur le territoire national, plutôt que calculées sur les salaires…
  4. Mise en place d’une monnaie nationale complémentaire à valeur euro, dédiée au développement de l’économie conventionnée missionnée pour répondre aux besoins de biens et de services liés aux droits garantis « sécu », sous forme possible de cryptomonnaie et de « crédit mutualisé » ou barter de type WIR Suisse, avec l’objectif de rester compatible avec les règles européennes…
  5. Perspectives de financement par création monétaire européenne fléchée, ou orientation des dépenses publiques liées à une annulation de dettes des États par la BCE, moyennant mise de la BCE sous contrôle démocratique…
  6. Développement au sein du système conventionné d’une économie des communs, coopérative, favorisant le partage des responsabilités, les échanges pair à pair, réduisant les écarts de rémunération, repensant les liens entre travail, revenus, salaires, et permettant l’appropriation collective des objectifs de décarbonation, décroissance énergétique, préservation des ressources, réduction des impacts écologiques…
  7. Organisation démocratique pour gérer le système de sécu étendue, du local au national, impliquant les bénéficiaires et les professionnel.les, mise en place de différentes caisses ou instances de gestion et de décision, fonctionnant par secteur d’activité, avec des collèges, + système de tirage au sort… Qu’est ce qui relève des décisions des instances du local au national, et ce qui est déterminé constitutionnellement pour éviter les écarts avec les fondamentaux.
  8. Inscription dans la constitution d’une VIème République sociale, écologique, solidaire et démocratique, réorganisant les institutions et les lois autour de l’exigence de soin aux humains et à la Terre…

Prolongeant ce travail de diffusion des idées et d’élaboration collective, et souhaitant confronter nos propositions avec les réalités de vie sur les territoires, nous envisageons d’organiser à partir de septembre 2021, un « Tour de France » en proposant dans chaque lieu :

  1. Une soirée publique organisée avec les partenaires locaux pour expliquer les projets proposés et l’avancement du processus d’élaboration collective mis en œuvre,
  2. Des rencontres avec des habitants de quartier populaire, des personnes en lutte ou des alternatives locales pour échanger ensemble sur le projet de Sécurité Sociale et écologique universelle et comment il pourrait répondre aux besoins essentiels de toutes et tous.
  3. Une action symbolique, festive, artistique ou de désobéissance non-violente, devant un lieu choisi sur le territoires, sur les thèmes : « Ne soyons plus otages du système qui nous détruit » : « changeons de système » – « construisons l’alternative » – « Prenons notre avenir en main »

Il s’agit là d’une trame à adapter avec les groupes et partenaires locaux intéressés.

Des séances en visioconférence sur les différents thèmes concernés seront aussi proposées.

La médiatisation de la démarche et des propositions en élaboration sera progressivement mise en œuvre.


    Abonnez-vous au blog

    Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.