Recentrage sur nos objectifs premiers et création de notre propre dynamique, s’appuyant sur la publication courant octobre de « 2022, l’heure est venue »

Tout en prenant place au sein du conseil d’orientation de la Primaire Populaire, nous souhaitons renforcer notre action spécifique en vue d’obtenir un accord d’union électorale potentiellement gagnante en 2022.

Pour cela, nous choisissons de faire valoir nos propositions de « Sécurité Sociale et Écologique Universelle » au sein d’une VIème république à la hauteur des enjeux, avec constitution d’un pré-gouvernement d’union citoyenne et politique, engageant avant les élections le travail de préparation des projets à concrétiser.

Il s’agit pour nous de présenter le projet de « Sécurité Sociale et Écologique Universelle » comme option urgente et déterminante si nous voulons inverser le cours de l’histoire qui nous est tracée.

Le changement de cap radical nécessaire ne peut se concrétiser qu’à travers la mise en œuvre d’une alternative écologique, sociale et démocratique innovante et globale, permettant de répondre ensemble à nos besoins essentiels en faisant rupture avec le système et les logiques qui nous mènent au chaos.

Au regard des urgences qui nous poussent, ce projet de grande transformation concrète, alliant garantie des droits fondamentaux à toutes et tous, plan de sauvegarde écologique, et implication démocratique du plus grand nombre, ne peut pas attendre.

La fascisation des institutions et des esprits va s’accélérer, avec l’instrumentalisation des peurs face à l’amplification des évènements bioclimatiques extrêmes et leurs conséquences (migrations, risques de pénuries alimentaires, de pandémies répétées, de conflits géopolitiques concernant les sources d’énergie, les matières premières, ou l’accès à l’eau, etc…)

La bifurcation écologique, sociale et démocratique
doit donc être mise en œuvre maintenant, dés 2022.
Elle ne peut pas attendre encore 5 ou 10 ans !

Évolution et nouvelle perspective pourla Campagne « Changeons de système 2022 »

Nous sommes convaincu.es que la Primaire Populaire peut réveiller un élan salutaire visant une candidature d’union citoyenne et politique déterminante face aux enjeux écologiques et sociaux actuels.

En vue d’apporter notre contribution à cet élan, nous avons d’abord opté pour un appel à parrainage en faveur du porte-parole de notre petit collectif, afin de faire valoir nos propositions, complémentaires de celles déjà portées par la primaire populaire.

N’ayant pas de réseau ni de soutien constitué pour arriver rapidement à 500 parrainages et plus d’ici le 11 octobre, ce choix s’avère tout à fait improductif. Il paraît donc judicieux de l’abandonner.

Parallèlement, suite à des échanges avec l’équipe d’animation de la Primaire Populaire, nous avons été invité.es à participer à une réunion du Comité d’Orientation de cette dernière.

Cette réunion importante a montré que nos objectifs sont en pleine cohérence avec les objectifs fondateurs de l’initiative et que notre implication au sein de ce Comité d’Orientation peut être beaucoup plus pertinente que notre premier choix.

C’est pourquoi, nous décidons de retirer notre appel à parrainage et choisissons de rejoindre le collectif d’organisations travaillant pour faire de cette primaire populaire un véritable levier vers une candidature sociale et écologique unique, déterminée à relever les grands défis du XXIème siècle et qui pourrait remporter la majorité des suffrages lors de l’élection présidentielle de 2022.

L’enjeu qui nous semble essentiel pour donner toute sa pertinence à cette primaire populaire est d’obtenir un accord entre les partis politiques de gauche et écologistes et les organisations citoyennes concernées. Cet accord doit notamment garantir que le vote final par jugement majoritaire permette de nommer la personne qui portera pour l’ensemble le projet commun lors du scrutin présidentiel. Un tel accord implique le retrait des autres candidatures à la présidence. Il ne peut donc être conclu que s’il vise des objectifs à la fois forts et fédérateurs, en assurant à chaque parti et chaque organisation citoyenne partie prenante une place active dans leur mise en œuvre.

Pour notre part, nous proposons que cet accord se structure autour de trois axes principaux :

1/ La perspective de mise en œuvre de grands projets de transformation et de refondation écologique, sociale et démocratique, dont la VIème République et la « Sécurité Sociale et Écologique Universelle » peuvent être les cadres structurants, intégrant notamment la reconquête de la Sécu, la reconstruction du système de santé et de protection sociale, ainsi que la mise en place d’une Sécurité sociale de l’Alimentation…

2/ La constitution d’un gouvernement d’union citoyenne et politique par anticipation, qui engage collectivement, avant les élections et avec l’implication du grand nombre de partenaires et de citoyen.nes, la préparation des grands projets à concrétiser.

3/ La validation, par tous les partis et organisations concernés, de la Primaire Populaire comme moyen permettant de définir quelle personne représentera le mieux cette détermination collective devant les électrices et électeurs, afin d’emporter le scrutin et concrétiser ensemble la transformation radicale nécessaire.

Nous choisissons donc de nous impliquer dans le Comité d’Orientation de la Primaire Populaire avec la volonté de faire valoir ces propositions et d’agir en conséquence avec l’ensemble des organisations parties prenantes.

Nous adaptons nos appels, notre site et la pétition mise en ligne le 15 septembre pour appuyer notre démarche.