Lancement de la campagne « changeons de système 2022 »

« Cela fait trente ans que les scientifiques alertent sur le fait que le changement climatique joue sur la fréquence, l’intensité et la durée des événements climatiques extrêmes. Nous sommes engagés dans un voyage sans retour – car nous ne pouvons revenir en arrière – en territoire inconnu – car nous n’avons jamais été confrontés à ces défis ». Extrait d’un entretien avec Christophe Cassou, directeur de recherche au CNRS et coauteur du sixième rapport du Giec, publié par la revue Reporterre en juillet 2021.

Plutôt qu’une mobilisation d’ampleur visant un changement radical et profond de l’ensemble de nos systèmes de production et de consommation, ce sont les inégalités qui se creusent de manière exponentielle et les émissions de gaz à effet de serre qui continuent de croître, menant l’humanité aux limites de sa possible survie sur la Terre d’ici quelques décennies.

Dans ce contexte, nous avons élaboré, avec différents spécialistes des questions concernées, un projet d’extension du système de Sécurité Sociale de 1946, qui permettrait de répondre aux besoins essentiels de la population dans une perspective de mutation sociale, écologique et démocratique à la hauteur des enjeux de notre temps. (Voir livret de présentation du projet sur www.changeonsdesysteme2022.fr)

> Convaincu.es que ce projet de Sécurité Sociale et Écologique Universelle peut ouvrir des perspectives déterminantes face à la situation,

> Certain.es que nous devons faire tout ce qui est possible pour changer le cours de notre histoire humaine, maintenant,

nous proposons de rassembler un groupe de personnes, de compétences et d’expériences complémentaires, prêtes à s’engager dans un gouvernement d’union sociale et écologique, par anticipation, en vue de mener le travail de transformation radicale dont nous avons besoin dés 2022.

Ne souhaitant pas « revendiquer des propositions » en chargeant d’autres de les mettre en œuvre, Vincent Bony, membre actif de l’initiative, souhaite prendre part à ce gouvernement en mettant ses compétences au service de la gouvernance partagée et de la concrétisation du projet de Sécurité Sociale et Écologique Universelle.

La constitution de ce « pré-gouvernement » pourrait rendre atteignable la perspective d’une victoire électorale salutaire, en engageant dés maintenant le travail permettant de relever les défis, et suscitant la mobilisation collective indispensable pour y parvenir.

Nous invitons les personnes et organisations citoyennes, syndicales et politiques agissant déjà pour changer de cap et motivées par ces propositions, à entrer en lien pour construire et organiser ensemble l’action à mettre en œuvre.

Face à l’imminence d’une tourmente
écologique, sociale et humaine sans précédent,
nous devons réveiller l’élan qui caractérise
les temps où tout doit et peut changer !